Partagez | .
 

 Le Loup et l'Agneau ◘ Alice & Margot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

PUS
Δ Messages : 71
Δ Localisation : Muskrat Farm ou Baltimore
Δ Métier : Jouet de Mason Verger
Δ Age du perso : 33 ans.

MessageSujet: Le Loup et l'Agneau ◘ Alice & Margot Mer 21 Sep 2016 - 11:11

Le loup et l'agneau

Alice & Margot

La soirée promettait d’être agréable, douce, voire même paisible. La jeune femme errait dans les rues de Baltimore au volant de sa voiture, une Porsche au moteur ronronnant dès lors qu’elle appuyait un peu sur l’accélérateur. Elle portait un léger sourire sur ses lèvres, comme presque chaque instant depuis que son frère était monté dans cet avion pour ne revenir que dans quelques temps. Chaque jour qui passait jusqu’à ce retour était une délivrance agréable et un répit plus que précieux pour la jeune femme qui vivaient un enfer permanent. Pourtant, Mason avait raison. Elle n’avait plus que lui. Tout le reste de sa famille lui avait tourné le dos, elle qui aimait les femmes, elle qui était une femme. Margot ne toucherait jamais ce précieux héritage qui se trouvait pourtant à portée de main, non loin d’elle, et si elle avait cru pouvoir s’en passer, elle s’était alors trompée car si son frère devait mourir, elle ne serait et n’aurait plus rien. Elle ne serait qu’une ombre, qu’un fantôme. Margot avait besoin de lui et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de le haïr au point de souhaiter sa mort.

Finalement, elle s’arrêta devant un hôtel cinq étoiles dans les quartiers chics de Baltimore qu’elle avait l’habitude de fréquenter. Si elle ne pouvait espérer l’héritage, elle pouvait toujours en profiter tant qu’elle le pouvait et une nuit dans cet hôtel, loin de la demeure familiale où de nombreux souvenirs la hantaient était plus que bienvenue. Elle avait pris soin d’acheter une place pour l’opéra, sachant qu’elle n’irait pas, mais cela lui constituerait une bonne excuse pour cette nuit d’hôtel si Mason venait à se montrer un peu trop interrogateur. La jeune femme laissa le bagagiste descendre son unique valise du coffre de la voiture et donna les clés à un jeune homme qui se chargerait de garer la Porsche à la place qui lui serait réservée. Elle retira rapidement les clés de sa suite et ne tarda pas à s’y rendre, trouvant le silence et le repos en son sein. La jeune femme était plus que satisfaite de son idée. Oh que oui, c’était plus que fantastique et personne n’aurait rien à en redire. Margot soupira, prenant place sur le lit et fermant les yeux quelques instant, n’écoutant plus que le silence, appréciant de ne pas être surveillée par quiconque et de pouvoir enfin baisser sa garde.

Elle prit une douche et se changea, optant pour un chemisier simple d’un blanc parfait et un pantalon au tissu ample et qui se mouvait avec fluidité. Puis, elle choisit ses escarpins noirs. La sobriété était une chose qui lui allait à ravir et il n’y avait aucune raison de revêtir ses plus beaux atours pour ce qui s’annoncer être une soirée de paix et de détente. Ses cheveux châtains reposèrent sur ses épaules, lâches. La jeune femme s’était organisé un programme des plus apaisants, choisissant même d’inclure un passage au spa de l’hôtel le lendemain matin, divers massages… Bref, le week-end s’annonçait véritablement reposant et paisible et Margot se délectait de tout cela. Prenant soin de prendre les clés de la chambre, elle les glissa dans un sac à main en cuir Vuitton, noir, et se rendit dans l’ascenseur. Par où commencerait-elle ? L’heure n’était pas encore au dîner, mais bien à l’apéritif et faute de le siroter au milieu des mondains à l’opéra, elle le ferait au bar de l’hôtel, ouvert à tous, en bas. Elle aurait pu sortir afin de boire un verre non loin de là, mais l’idée de tomber en un lieu où des poivrots seraient capables de l’aborder dans l’espoir de la voir leur adresser une parole ne l’enchantait pas le moins du monde et elle préférait rester dans ce luxe, dans ce cocon de sureté qu’était l’hôtel.

Une sonnerie lui fit comprendre qu’elle venait d’atteindre le toit terrasse sur lequel se trouvait le fameux bar et la jeune femme profita de l’air frais et doux de ce mois de septembre qui se glissait ici. De sa démarche gracieuse et affirmée, elle se dirigea vers le bar où elle commanda une coupe d’un champagne français renommé. Elle aurait volontiers acheté une bouteille mais la solitude ne permettait pas pareille chose et elle devrait simplement se contenter d’un verre ou deux acheté à l’unité. Margot s’empara de la coupe, remerciant le barman et s’avança vers le bord de la terrasse, s’accoudant sur le rebord de cette dernière. Le regard posé sur les lumières de Baltimore, elle porta la coupe à ses lèvres, admirant le monde en sirotant cette boisson pétillante luxueuse. Pour une fois, Margot se sentait bien, dominant ce monde qui se trouvait à ses pieds comme l’héritière Verger qu’elle aurait dû être.
crackle bones


Linked by our blood
I'm all you have ✻ I'm just trying to survive this generation, that's why I tried to kill my brother. And apparently, I went about 'putting him down' the wrong way. He's still alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Loup et l'Agneau ◘ Alice & Margot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♠ Le loup est un agneau.
» Le loup et l'agneau [LISISCUS]
» Le loup et l'agneau # Sixeth
» [Loup-Garou] Chez Chloé, Alice et Guillaume - Samedi 25 janvier - 14h
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Embrace the Madness :: Maryland :: Baltimore-