Partagez | .
 

 Yes, Milady [Pv Margot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

PUS
Δ Messages : 262
Δ Métier : Homme de ménage au Manoir Verger
Δ Age du perso : 30 ans

MessageSujet: Yes, Milady [Pv Margot] Ven 18 Nov 2016 - 21:03

Travailler au sein de la demeure Verger était une ambition pour laquelle Spencer ne s'était jamais senti à la hauteur. Pour dire vrai, il n'avait même pas envisagé cette idée une seule fois dans sa vie. Son petit boulot à la pizzeria, où il était volontiers exploité par son patron, était tout ce qu'il pensait pouvoir décrocher, et c'était d'ailleurs la raison pour laquelle il n'avait jamais émis la moindre complainte quant à ses conditions de travail. Spencer était toujours homme de ménage, mais les enjeux étaient bien plus grands.

Tout était si... luxueux. Bien que Spencer ne soit pas du genre matérialiste, se satisfaisant tout à fait de l'appartement qu'il partageait avec Jacob et des petits plaisirs simples, et plutôt rares, de la vie, il s'était surpris à rêvasser à mener une vie de château aux côtés de son ami, dans ce monde-ci ou celui duquel venait Jacob. Mais la richesse ne lui convenait pas. L'argent apportait des responsabilités que Spencer n'était pas certain d'être en mesure de gérer. La simple idée d'embaucher des gens comme lui pour accomplir divers tâches dans son domaine lui donnait des frissons. Non, Spencer était définitivement plus à l'aise lorsqu'il était supposé exécuter des ordres et suivre un planning établi pour lui.

Spencer se donnait du mal, mais il s'efforçait néanmoins de suivre les conseils d'Apollo et de ne pas se ruiner la santé. Il devait encore apprendre à prendre des pauses sans ressentir la moindre culpabilité, mais il parvenait déjà à ne plus travailler jusqu'au bord de l'évanouissement, ce qui était un net progrès. S'il continuait ainsi, il ne serait plus une source de soucis constants pour son collègue ou pour Jacob, qui se préoccupait autant de son état que lui du sien.

Le jeune homme était en train d'astiquer soigneusement un meuble, une tâche qui l'angoissait quelque peu étant donné que la commode dont il prenait soin devait valoir bien plus que tout ce qu'il pourrait gagner au cours de sa vie, lorsqu'un bruit de pas attira son attention, le poussant à tourner la tête. Ce n'était pas un autre employé de maison. Non. La personne qu'il entendait approcher n'était nulle autre que Margot Verger, la soeur de son employeur et, par conséquent, sa supérieure également.

Spencer s'interrompit dans son travail et se retourna pour saluer convenablement Miss Verger. Tout comme son frère, elle était impressionnante, mais le respect qu'elle inspirait prenait une toute autre forme. Mr Verger était intimidant, peut-être même effrayant. Spencer ne lui vouait que la plus profonde des dévotions, puisqu'il lui avait accordé sa confiance et lui avait offert un emploi, mais il n'était pas aussi à l'aise à ses côtés qu'auprès de Jacob ou de Dr Lecter. De toute manière, il n'avait pas à l'être. Mr Verger était son employeur et Spencer travaillait pour lui. Les choses s'arrêtaient là. Qu'importe ses sentiments ou ses impressions.

Miss Verger dégageait une certaine forme de puissance, en dépit de sa stature menue et de la délicatesse qui émanait de ses traits. Spencer ne s'aviserait jamais de lui manquer de respect et ne la considérait qu'avec la plus profonde des déférences. Il ne voulait pas lui déplaire, pas plus qu'il ne souhaitait décevoir Mr Verger, qui avait placé sa confiance en lui.

Constatant sa posture avachie, il se redressa, tendu, songeant avec nervosité que sa tenue était loin d'être digne d'un employé de la famille Verger. Spencer avait privilégié son habituel sweat à capuche, qui l'aidait à se sentir confortable et ample dans ses mouvements, ainsi qu'un jean et des baskets, pouvant supporter la poussière. Habituellement, il n'avait à croiser personne et il savait se dissimuler quand la famille Verger recevait de la visite. Mais il ne pouvait pas éviter les Verger lui-même...

Réalisant qu'il était resté silencieux et pensif bien trop longtemps, Spencer s'excusa platement, les joues rougies par l'embarras. Déstabilisé, il s'inclina maladroitement pour saluer Miss Verger, soufflant à toute vitesse d'une voix anxieuse :

"Bonjour, Miss Verger, je suis honoré de vous rencontrer enfin ! Je m'appelle Spencer Hawthorne et je suis votre nouvel employé de maison. Je... euh... Je fais le ménage... et je suis à votre service et à votre disposition."

Spencer prit une profonde inspiration, le coeur battant, le regard fuyant. Il ne s'était pas préparé à une telle situation, mais il aurait pourtant dû s'en douter : quel employé ne rencontrait jamais l'un de ses employeurs ? Ses mains s'étaient crispées sur son chiffon, parcourues d'un léger tremblement.

L'idée d'importuner Miss Verger le terrifiait et il n'osait imaginer ce qui pourrait arriver si elle décidait que sa présence le dérangeait. Il ne pourrait pas supporter d'être renvoyé. La stabilité émotionnelle dans laquelle il se trouvait actuellement était des plus fragiles et risquait de s'écrouler à la moindre contrariété....

"Je... Si vous souhaitez que je concentre mes efforts sur certaines pièces ou... ou que je ne me rende pas dans d'autres, je suis tout disposé à vous obéir, Miss Verger. Je... Je peux aussi me taire et ne plus vous imposer ma présence, si tel est votre souhait."

Pourquoi souhaiterait-elle lui parler ? Pourquoi lui accorderait-elle la moindre attention ? Il n'était qu'un minable. Un minable petit employé instable, tout juste bon à passer le balai... Miss Verger évoluait dans d'autres sphères. Elle devait probablement le trouver pathétique. Peut-être qu'elle songeait déjà à le renvoyer... Peut-être était-ce là les mots qu'elle allait bientôt prononcer : "Quittez cette demeure et ne vous avisez pas de revenir ici.".

Spencer secoua la tête pour chasser ses pensées intrusives, se forçant à prendre de lentes et profondes inspirations. Rester calme... Pas de crises... Surtout pas de crises...

"P... Puis-je faire quelque chose pour vous, Miss Verger ?"

Il hésita un bref instant, avant d'ajouter d'une voix à peine audible :

"Je ne suis qu'un petit employé, mais je... je suis à votre écoute si vous... si vous éprouvez le besoin de parler de quoi que ce soit..."

Spencer tritura son chiffon, de plus en plus anxieux. Qu'est-ce qu'il lui avait pris ? C'était profondément irrespectueux ! Il savait pourtant où était sa place. Miss Verger allait sûrement être en colère... Se mordant la lèvre, Spencer attendit nerveusement sa réaction.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yes, Milady [Pv Margot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Margot de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Milady-lucie
» La Reine Margot [OS]
» While your lips are still red (Théo et Margot)
» [A.C] L'impression d'être un mauvais James Bond [PV Milady]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Embrace the Madness :: Maryland :: Muskrat Farm-