Partagez | .
 

 Le déjeuner sur l'herbe [Rachel "Ivy" Parker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

PUS
Δ Messages : 275
Δ Localisation : En vadrouille ~
Δ Métier : Assistante d'un détective privée
Δ Age du perso : 27 ans

MessageSujet: Le déjeuner sur l'herbe [Rachel "Ivy" Parker] Mar 25 Avr 2017 - 17:54

    Ce qu’il y a de bien quand on aime la nature, c’est qu’à Wolf Trap, on est servi. Les espaces verts ne manquent pas et pour Lucy qui adore y passer des heures, c’est le paradis. En ce week-end printanier, le soleil avait pointé le bout de son nez très tôt ce qui présageait une très belle journée. Pour sortir un peu de son train-train quotidien, la jeune maman avait décidé de laisser la voiture au garage et de se rendre, à pied avec son amie la poussette, dans l’un des parcs du coin. Ce n’était pas le plus grand mais assurément le plus fleuri en la saison.

    Dès le matin, Lucy s’était préparée en conséquence, enfilant une robe élégante au motif floral pour ne pas faire tâche dans le décor. Sa petite eut également le droit à sa robe printanière. Évidemment, il ne fallait pas se laisser avoir par le beau soleil. Il ne faisait pas assez chaud pour sortir ainsi. Lucy avait embelli sa tenue d’un gilet rose poudré alors qu’elle avait choisi une veste légère de couleur parme pour sa fille. Cette petite était coquette, comme sa mère, une vraie petite poupée. Mais il faut dire aussi que sa maman adore la chouchouter. Tant que cela reste raisonnable, pourquoi s’en priver ?

    Quoi de mieux que de faire un pique-nique afin de profiter pleinement de ce beau temps ? Afin de passer le plus de temps possible en compagnie de sa petite, Lucy prépara tout ce qu’il était possible de préparer pour un bébé de moins d’un an. Un pique-nique c’est normalement pour les adultes mais qu’importe, ce moment mère-fille serait partagé. À en croire sa maigre expérience en tant que parent, les enfants ne sont pas tous difficiles. Il suffit de ruser un peu et finalement, ils peuvent tout manger. Pour que sa fille mange des légumes sans broncher, elle les mixait ou les lui préparait en purée. Voilà l’un des secrets de sa réussite !

    Une fois le repas préparé, tout était fin prêt. Elles se mirent en route aux alentours de 10h pour bénéficier des rayons du soleil encore cléments à cette heure. Il faudra privilégier l’ombre un peu plus tard dans la journée. Lucy savait que ce parc était boisé. Il y aurait moyen de se protéger sans craindre les méchants coups de soleil. La peau fragile de son bébé n’apprécierait pas d’être trop exposée. Mais aucune crainte, maman avait prévu quelques accessoires pour la protéger. Et si vraiment le soleil se voulait trop violent, elle avait acheté de la crème solaire. Ce n’est peut-être pas la saison mais c’est toujours utile d’en avoir chez soi.

    Elle s’installa sous un arbre, pas très loin du cours d’eau qui traversait le parc et laissa sa petite se reposait dans sa poussette. Même si elle s’approcherait des un an dans quelques mois, elle continuait de beaucoup dormir. C’était sûrement normal pour un bébé, il n’y avait pas motif à s’inquiéter… Mais Lucy se faisait souvent du souci pour rien. Elle avait beau lire tout ce qu’elle trouvait sur les nouveaux nés, elle pensait toujours passer à côté de quelque chose de capital qui prouverait que sa fille n’allait pas bien. Étant mère célibataire, elle voulait gérer au mieux sans avoir à compter sur qui que soit d’autre. De toute façon, elle n’avait pas vraiment le choix…

    Évidemment, la jeune maman pouvait compter sur Raynald, son protecteur. C’était un père et sa fille avait un jour été un bébé. Bien que ce fut il y a longtemps, c’est comme le vélo, ce genre de choses ne s’oublie pas. Émotionnellement, c’était dur pour lui avec le décès de cette dernière mais Lucy le comprenait très bien. Se souvenir de sa petite Holly le faisait beaucoup souffrir mais il ne le montrait jamais. Il restait un homme de la vieille époque et sa fierté en prendrait un coup si jamais il se montrait fragile devant elle. Elle lui demandait parfois de l’aide, mais toujours en cas d’extrême urgent.

    Et puis, Lucy voulait être indépendante. C’était son souhait en quittant le cocon « familial » et en déménageant de chez lui. Elle ne voulait pas rester enfermée dans sa tour d’ivoire avec un chevalier protecteur et limite des dragons qui surveillent le pont levis. Se confronter au vrai monde était une étape à franchir un jour et c’était le moment venu pour elle. On ne sait jamais ce que la vie nous réserve… Peut-être que le fait de se retrouver seule avec sa petite lui apportera de bonnes choses. Il n’y avait pas de raison que cela empire de toute façon. Le monde avait déjà été suffisamment cruel avec elle.

    Le temps lui paraissait filer à vive allure lorsqu’elle se reposait. N’était-ce pas le problème de tous les week-ends ? Entouré des siens ou simplement en balade, les journées semblent plus courtes. C’est bien dommage, mais il faut s’y faire. C’est comme le reste, on s’habitue à tout, même au pire. Pourtant son travail lui plaisait mais il était fatiguant. Les demandes des clients étaient parfois dures à gérer. Heureusement que c’était Raynald qui traitait les cas compliqués. Il ne voulait pas la mettre danger plus que nécessaire et elle l’en remerciait régulièrement. Ce travail lui avait sauvé la vie et sans cela, même avec beaucoup de volonté, elle serait peut-être encore une prostituée.

    Mais elle avait envie de changer… De s’occuper des gens d’une bien autre manière. Les assistantes sociales étaient, à ses yeux, des anges bienfaiteurs. Il aidait les personnes en difficulté du mieux possible et sans avoir à chercher dans le passé de leurs proches. C’était moins intrusif et elle pensait que cela lui correspondait davantage. Bientôt elle prendrait la décision d’en parler à Raynald. Il le fallait pour qu’elle puisse s’inscrire en septembre à l’université… C’était trop important pour laisser passer sa chance. Sa décision était prise et il était rare qu’elle change d’avis. Elle espérait simplement qu’il approuve et respecte son souhait.

    Elle commença à installer la nappe pour son pique-nique et, comme si sa petite l’avait senti, Hope s’est éveillée presque instantanément. Comme le hasard fait bien les choses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le déjeuner sur l'herbe [Rachel "Ivy" Parker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» couché dans l'herbe ...
» Le commerce d'herbe à pipe des Bophin
» Là ou l'herbe ne pousse plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Embrace the Madness :: Virginia :: Wolf Trap-